La ventilation positive hygrorégulée : la solution parfaite pour mettre fin à la pollution de l’air intérieur

Vous aimez alors partagez

La pollution intérieure est inévitable mais, avec un équipement adapté, elle reste maîtrisable. Plusieurs facteurs contribuent à la pollution de l’air qu’on respire, les conséquences de la respiration d’un air pollué peuvent être graves avec le temps. Quelles sont les sources de la pollution de l’air intérieur et comment mettre fin à cette pollution au sein de la maison ?

Les sources de la pollution de l’air intérieur

La pollution de l’air intérieur peut être une conséquence directe d’un air extérieur pollué qui s’est infiltré dans le logement, mais ce n’est pas toujours le cas. Un air intérieur pollué peut être causé par les différentes pratiques quotidiennes : tabagisme, cuisine, utilisations des produits de nettoyage et des parfums…comme elle peut être causée par l’humidité. L’humidité est effectivement un facteur principal qui cause la pollution de l’air intérieur, une maison humide est le milieu idéal d’apparition des moisissures, des champignons et des salpêtres qui ont une mauvaise odeur et causent la pollution de l’air qu’on respire. Finalement, une autre source de la pollution de l’air intérieur est la présence du gaz radioactif : le radon, ce dernier s’infiltre dans les maisons peu ventilées.

La VMC : Ventilation Mécanique Contrôlée

La VMC est le système de ventilation le plus utilisé aujourd’hui, elle a pour objectif le renouvellement de l’air dans les pièces de la maison pour permettre une meilleure circulation d’air pur et sain. Elle est équipée d’une centrale dont le rôle est l’évacuation de l’air pollué. On peut distinguer entre deux types de ventilations mécaniques contrôlées : la VMC simple flux et la VMC double flux. La seule différence entre les deux types est que la VMC double flux évite les pertes de chaleur, mais elle est plus couteuse que la VMC simple flux.

La VPH : ventilation positive hygrorégulée :

Le principe de fonctionnement de la VPH est complètement différent de celui de la VMC. Alors que la VMC rejette l’air intérieur pour le remplacer par un air pur. La VPH, insuffle l’air pur de l’extérieur pour créer une surpression qui va mener éventuellement à l’expulsion de l’air pollué vers l’extérieur. L’air insufflé est filtré, déshumidifié et hygrorégulé, sa température est aussi réglée grâce à des résistances pour une meilleure sensation de confort et pour mettre fin à la pollution de l’air intérieur.

Pourquoi opter pour la VPH ?

L’avantage principal qu’offre la VPH est celui de l’hydrorégulation. En installant une VPH, vous serez capables de respirer un air sec et facile à réchauffer grâce à un radiateur, ceci vous aidera à réduire vos consommations en énergie électrique. En effet, la VPH permet d’effectuer d’énormes économies en énergie qui peuvent s’élever jusqu’à 10%. En plus, l’insufflation d’un air sec vous protégera des fléaux indésirables qui apparaissent à cause de l’humidité : moisissures, bactéries…

Choisissez le confort et vote santé et dites au revoir à la pollution de l’air intérieur en installant une VPH.